Ingénierie et accompagnement

Pour atteindre les performances thermiques et énergétiques exigées par la Règlementation et les labels, la notion d’étanchéité à l’air doit être présente dès la phase de conception. Cela nécessite une connaissance et une implication forte de toutes les entreprises ayant un rôle, de près ou de loin, dans la réalisation de la structure étanche du bâtiment.

Afin d’accompagner au mieux tous les intervenants, et ce dès le début du projet, il est primordial d’effectuer une séance de sensibilisation à l’étanchéité à l’air en présence des entreprises, mais aussi du maitre d’œuvre, maitre d’ouvrage et bureau d’études. Il est indispensable de cadrer cette thématique au plus tôt avec chaque corps d’état afin que chacun ait parfaite connaissance du travail à accomplir dans son propre lot.

Dans le cadre d’exigences plus strictes (certifications HQE, BREEAM, Passivhaus, BEPOS, ect…) , une revue des plans de détails est essentielle. Si l’étanchéité à l’air est bien souvent convenablement traitée en partie courante, la réalisation des points particuliers (jonctions entre différents systèmes constructifs, passages d’éléments, ect…) reste néanmoins problématique. Il faut y apporter un soin particulier et réfléchir ensemble à la meilleure des solutions, dès les étapes de conception.

De plus, en phase chantier, un suivi hebdomadaire sur site et un accompagnement des entreprises (réunions spécifiques sur place) est impérieux afin de palier à d’éventuels défauts avant la réalisation du test d’étanchéité ; le but étant d’anticiper les vices de construction. Un suivi régulier du projet permet de plus une meilleure compréhension et une analyse plus juste lors de la découverte de fuites pendant le test.

Il est ensuite judicieux d’effectuer un ou plusieurs tests dits « d’accompagnement », c’est à dire de corriger, dans la mesure du possible, les défauts lors de la présence des opérateurs, afin de ne pas multiplier le nombre de tests et ainsi bloquer l’avancement du chantier de manière récurrente. La présence des équipes ayant réalisés les travaux est bien entendu indispensable à ce moment, afin de comprendre l’origine des fuites.

Une réflexion et une communication entre tous les acteurs du projet est indispensable pour atteindre, avec le moins de difficultés possibles, un niveau d’excellence !