Mesure de perméabilité à l’air des réseaux de ventilation

Pourquoi mesurer l’étanchéité à l’air des réseaux de ventilation ?

La réalisation d’une bonne étanchéité à l’air est primordiale pour garantir la performance énergétique effective des bâtiments. En effet, l’existence de « trous » dans l’enveloppe génère des flux d’air non maîtrisés qui viennent en supplément du renouvellement d’air spécifique dû au système de ventilation. Lorsque le bâtiment est étanche, ces entrées d’air parasites deviennent minimes, voir quasi-inexistantes, d’où l’importance d’un système de ventilation efficace afin d’obtenir un renouvellement d’air irréprochable et une meilleure qualité de vie. Une bonne étanchéité à l’air des réseaux est donc indispensable pour limiter toutes formes de dégradation du bâti, mais aussi du désagrément pour les usagers.

En effet, une mauvaise mise en œuvre des réseaux de ventilation peut entrainer :

  • La baisse de la qualité de l’air intérieur (Débits insuffisants, flux non maitrisés),
  • L’apparition de moisissures,
  • Une surconsommation énergétique inutile.

Souvent négligée, la qualité de l’installation de ventilation a importance capitale dans la construction ou la rénovation de bâtiment à haute performance énergétique : Le label Effinergie + prend donc en compte cette considération et impose la mesure de l’étanchéité à l’air des réseaux de ventilation ; Il recommande par ailleurs la mesure des débits de ventilation aux différentes bouches.


Quelles sont les obligations réglementaires ?

Le label effinergie+ a pour objectif d’améliorer l’efficacité des systèmes de ventilation et la qualité de l’air en rendant obligatoire :

  • Le contrôle visuel du réseau aéraulique (adéquation entre prescription ou l’étude thermique et ce qui est mis en oeuvre,
  • La mesure de l’étanchéité à l’air du réseau de ventilation.

Il est également fortement recommandé de vérifier le respect des débits aux bouches.

En dehors de ce label, aucune exigence de résultat n’est imposée si la valeur de perméabilité à l’air du réseau de ventilation dite « par défaut » est utilisée dans l’étude thermique. Toutefois, si une autre valeur est utilisée, celle-ci devra être confirmée par une mesure à réception.


Principe de la mesure :

Tout comme le test sur un bâtiment il s’agit de mettre en pression (ou dépression) un réseau dont l’ensemble des extrémités a été préalablement obturée afin de déterminer son débit de fuite :

lindabSous l’action d’un ventilation raccordé de manière étanche à une des bouches, une pression semblable à celle exercée lors de son utilisation est instaurée à l’intérieur du réseau de ventilation. Lorsque le différence de pression intérieur extérieur du conduit est stable, une mesure du débit de fuite est réalisée.

Afin de calculer l’indicateur réglementaire (f) permettant de caractériser la performance du réseau , ce débit de fuite est rapporté à la surface du réseau : L’unité utilisée par cet indicateur est donc des m³/s.m²)


Nos prestations :

  • Vérifier la conformité d’un réseau avec les prescriptions du bureau d’étude, les CCTP mais également avec la réglementation.
  • Vérifier l’installation du réseau de ventilation et la conformité en termes d’étanchéité,
  • Dresser un constat des installations avant et après rénovation,
  • Comprendre le fonctionnement réel des organes de ventilation afin d’identifier, le cas échant, les troubles qui perturbent le bon fonctionnement du système.