Mesure de perméabilité à l’air des bâtiments

La mesure de perméabilité à l’air ou mesure d’étanchéité à l’air ou test d’infiltrométrie, consiste à quantifier et localiser les fuites d’air parasite d’un bâtiment.

 


Mesurer l’étanchéité à l’air

Air de ventilation : débit d’air maîtrisé assurant la dépollution permanente de l’air intérieur.

Air parasite : débit d’air aléatoire et variable ( vent, tirage thermique …) traversant les murs et toitures : gaspillage d’énergie, condensation, dégradation des structures.

Afin de quantifier la perméabilité à l’air du bâtiment, une porte soufflante est installée sur une ouverture.

Constituée d’un cadre réglable permettant de s’ajuster à tout type de châssis, il est possible de positionner un ou plusieurs ventilateurs, et d’un manomètre.

Le principe est de soumettre le bâtiment à un différentiel de pression (mise en pression et/ou dépression à différents paliers) stabilisé entre l’intérieur et l’extérieur à l’aide de porte soufflante (Blower Door).

L’objectif étant de mesurer le débit d’air parasite, c’est-à-dire le débit d’air aléatoire et variable (vent, tirage thermique,etc.) traversant les murs et la toiture. C’est air parasite est responsable du gaspillage d’énergie, de la présence de condensation et de la dégradation des structures.

La mesure de perméabilité quantifie le débit d’air parasite avec l’objectif de le réduire au maximum.

Il nous est alors possible de déterminer précisément le débit de fuite du bâtiment en fonction de la différence de pression intérieur / extérieur (plus la différence de pression augmente, plus le débit de fuite augmente) :

Graphique_mesure

Afin de vérifier le respect de l’objectif du projet, il faut ensuite calculer les deux indicateurs de référence, à savoir :

  • Le Q4Pa-surf, correspondant au débit de fuite du bâtiment sous 4 Pascals de différence de pression rapporté à la surface de parois froides hors plancher bas (murs extérieurs et toiture) du bâtiment. Il s’exprime en m³/h.m².

  • Le n50, taux de renouvellement d’air (volume intérieur) du bâtiment sous 50 Pa de différence de pression. Il s’exprime en Vol/h.

 

Bâtiment neuf : Valeurs limites de perméabilité à l’air sous 4 Pa selon les usages:

Remarque pour les bâtiments non résidentiel : entre 1,7 et 3 m³/(h.m²) selon l’usage sans obligation de mesure, ou toute autre valeur inférieure avec obligation de valider la conformité par une mesure a réception du bâtiment.

 


Localiser les défauts

 

 

 

La recherche de fuite est réalisée ce fait tout d’abord à l’aide de la main et ensuite au moyen de fumigène à plus ou moins gros débits permettant de visualiser les mouvements de l’air. L’objectif de cette démarche étant de localiser l’origine des infiltrations afin de pouvoir les réparer.

 

  • Poires à fumée, pour une détection précise et localisée.

 

  • Fumigènes portatifs pour une détection dans les endroits difficilement accessible

 

  • Si les conditions climatiques le permettent, la recherche de fuite peut également être réalisée au moyen d’une caméra thermique.
IR_20851 IR_22174 IR_22172


Quand doit-on réaliser un test d’étanchéité à l’air ?

Exp’Air54 propose différents types de tests afin d’accompagner les chantiers vers l’objectif de perméabilité visé:

  • Le test intermédiaire (ou Test en cours de chantier): Le test se réalise généralement sur des zones représentatives ou l’ensemble du bâtiments. Test optionnel mais fortement conseillé pour valider l’étanchéité du bâtiment avant les finitions.
  • Le test final (ou test à réception): Ce test donne la perméabilité à l’air finale du bâtiment. Le Label BBC Effinergie et la RT 2012 impose une mesure d’étanchéité à l’air pour tous les bâtiments d’habitation au stade réception afin de vérifier le respect des objectifs réglementaires.